Ins­ti­tut Suisse
de brainworking

“ Entre­prise sociale recon­nue d’u­ti­li­té publique „

Ins­ti­tut de
brainworking

“ Entre­prise sociale reconnue
d’u­ti­li­té publique „

Qui est l’Institut ?

L’Institut suisse de brain­wor­king est une entre­prise sociale, asso­cia­tive, recon­nue d’utilité publique active depuis 2006.

Il inter­vient en faveur de l’inser­tion pro­fes­sion­nelle, par l’activité éco­no­mique et s’adresse prin­ci­pa­le­ment aux per­sonnes béné­fi­ciant de pres­ta­tions des assu­rances sociales.

Spé­cia­li­sé dans les domaines de l’édition et de la pro­duc­tion mul­ti­mé­dia, l’institut four­nit des ser­vices aux pro­fes­sion­nels de la région. Il est aus­si l’auteur de nom­breux pro­jets édi­to­riaux de por­tée cultu­relle comme sa biblio­thèque d’entretiens.

Acteurs du sec­teur de la for­ma­tion conti­nue, l’ins­ti­tut pro­pose du per­fec­tion­ne­ment sous forme de coa­ching et de cours.

Cha­cun peut contri­buer aux acti­vi­tés de l’institut, y com­pris en deve­nant membre.

Com­ment fonctionne-il ?

L’institut de brain­wor­king est à la fois :

Une entre­prise sociale : Son mode d’organisation est celui d’une entre­prise de ser­vices, qui vit de la vente de ses pres­ta­tions. L’institut ne perçoit pas de sub­ven­tion pour son fonc­tion­ne­ment, il est entièrement indépendant et géré par le conseil de direc­tion. Il a for­mé une équipe pour la pré­pa­ra­tion et la réa­li­sa­tion de ses acti­vi­tés et il contri­bue à la créa­tion d’emplois. L’intégralité de ses béné­fices sont réin­ves­tis dans le déve­lop­pe­ment de ses pro­jets et infrastructures.

Une asso­cia­tion : Sa forme juri­dique est une asso­cia­tion à but non-lucra­tif, constituée par ses membres et son comité. En rai­son de ses buts et de ses sources de reve­nus, l’institut est recon­nu d’utilité publique par l’administration fis­cale can­to­nale genevoise.

Un ins­ti­tut : L’idée que ce soit un « ins­ti­tut » tient du fait que quelque chose de nou­veau s’institue dans le par­cours de cha­cun. Que l’on soit en stage, en mis­sion brève ou en mis­sion à durée indéterminée, que l’ont soit « formé » ou « en for­ma­tion », que l’on ait de l’expérience à acquérir ou des ensei­gne­ments à dis­pen­ser, que l’on sou­haite s’approcher de la vie dite « active » ou que l’on ait dû s’en éloigner, ce sont les nouveautés qui comptent dans ce que cha­cun cherche et entre­prend en direc­tion de la réussite.

Portrait

Qui est l’institut ?

L’Institut suisse de brain­wor­king est une entre­prise sociale, asso­cia­tive, recon­nue d’utilité publique active depuis 2006.

Il inter­vient en faveur de l’inser­tion pro­fes­sion­nelle, par l’activité éco­no­mique et s’adresse prin­ci­pa­le­ment aux per­sonnes béné­fi­ciant de pres­ta­tions des assu­rances sociales.

Spé­cia­li­sé dans les domaines de l’édition et de la pro­duc­tion mul­ti­mé­dia, l’institut four­nit des ser­vices aux pro­fes­sion­nels de la région.
Il est aus­si l’auteur de nom­breux pro­jets édi­to­riaux de por­tée cultu­relle comme sa biblio­thèque d’entretiens.

Acteurs du sec­teur de la for­ma­tion conti­nue, l’ins­ti­tut pro­pose du per­fec­tion­ne­ment sous forme de coa­ching et de cours.

Cha­cun peut contri­buer aux acti­vi­tés de l’institut, y com­pris en deve­nant membre.

Com­ment fonctionne-il ?

L’institut de brain­wor­king est à la fois :

Une entre­prise sociale : Son mode d’organisation est celui d’une entre­prise de ser­vices, qui vit de la vente de ses pres­ta­tions. L’institut ne perçoit pas de sub­ven­tion pour son fonc­tion­ne­ment, il est entièrement indépendant et géré par le conseil de direc­tion. Il a for­mé une équipe pour la pré­pa­ra­tion et la réa­li­sa­tion de ses acti­vi­tés et il contri­bue à la créa­tion d’emplois. L’intégralité de ses béné­fices sont réin­ves­tis dans le déve­lop­pe­ment de ses pro­jets et infrastructures.

Une asso­cia­tion : Sa forme juri­dique est une asso­cia­tion à but non-lucra­tif, constituée par ses membres et son comité. En rai­son de ses buts et de ses sources de reve­nus, l’institut est recon­nu d’utilité publique par l’administration fis­cale can­to­nale genevoise.

Un ins­ti­tut : L’idée que ce soit un « ins­ti­tut » tient du fait que quelque chose de nou­veau s’institue dans le par­cours de cha­cun. Que l’on soit en stage, en mis­sion brève ou en mis­sion à durée indéterminée, que l’ont soit « formé » ou « en for­ma­tion », que l’on ait de l’expérience à acquérir ou des ensei­gne­ments à dis­pen­ser, que l’on sou­haite s’approcher de la vie dite « active » ou que l’on ait dû s’en éloigner, ce sont les nouveautés qui comptent dans ce que cha­cun cherche et entre­prend en direc­tion de la réussite.

Vous êtes intéressé.e par les acti­vi­tés de l’association ?

Vous êtes intéressé.e par les acti­vi­tés de l’association ?

Nos valeurs

Notre mis­sion

L’institut de brain­wor­king contri­bue aux trans­for­ma­tions de l’économie en répon­dant au besoin de pré­ser­va­tion de la san­té dans le tra­vail et en pro­po­sant des ser­vices utiles à la col­lec­ti­vi­té, notam­ment à tra­vers la réa­li­sa­tion de ser­vices édi­to­riaux, la for­ma­tion conti­nue et l’insertion professionnelle.

En termes de res­pon­sa­bi­li­té socié­tale, l’institut favo­rise les four­nis­seurs de proxi­mi­té et cherche à dimi­nuer l’impact sur l’environnement, il intègre dans ses équipes des per­sonnes qui ont besoin de ren­for­cer leurs propres atouts per­son­nels ou d’en acqué­rir de nou­veaux au plan pro­fes­sion­nel pour accroître leur indé­pen­dance économique.

Le pro­fil pro­fes­sion­nel res­tant le prin­ci­pal enjeu pour atteindre cet objec­tif, est ce qui est tra­vaillé au pre­mier chef.

A cet effet, l’institut mise sur la coopé­ra­tion et la res­pon­sa­bi­li­té indi­vi­duelle, ain­si que sur le tra­vail intel­lec­tuel (brain­wor­king, rédac­tion, ges­tion de pro­jets, pro­duc­tions multimédias).

Il offre un contexte pro­pice à de nou­velles formes d’organisation dans le tra­vail et de ser­vices répon­dant à des besoins non cou­verts par les pro­duits de consom­ma­tion courante.

Inser­tion pro­fes­sion­nelle : La mis­sion de l’institut se décline en par­ti­cu­lier auprès de per­sonnes éloignées de l’emploi pour rai­sons de santé, ou auprès de jeunes adultes qui, pour les mêmes rai­sons, n’ont pas encore conclu de for­ma­tion ou acquis de l’expérience du tra­vail pro­duc­tif. Les activités proposées ain­si que le contexte coopératif de l’Institut sont un excellent moyen pour débuter ou relan­cer une acti­vité en direc­tion de l’emploi et pour répondre à ces besoins de per­fec­tion­ne­ment et d’acquisition d’expérience.

Activités éditoriales : Auteur de nom­breux pro­jets éditoriaux et cultu­rels, l’Institut est spécialisé dans les domaines de la rédaction et de l’édition. Excellent sup­port d’insertion pro­fes­sion­nelle, l’Institut pour­suit le développement de sa bibliothèque d’entretiens et engage des col­la­bo­ra­tions avec des édi­teurs locaux pour de nou­velles paru­tions. Avec Brain­wor­king pro­duc­tions, l’institut pro­pose désormais une palette de ser­vices éditoriaux 2.0 destinés aux pro­fes­sion­nels allant de la pro­duc­tion vidéo à la rédaction web. Il col­la­bore avec des entre­prises de la région pour réa­li­ser des pro­duc­tions qui répondent aux exi­gences de ses clients.

For­ma­tion conti­nue : Les séances indi­vi­duelles de job-coa­ching et les pro­ces­sus de for­ma­tion pro­po­sés qui répondent aux cri­tères Edu­qua, font de l’institut un centre de res­sources en faveur de l’emploi et d’émulation pour la soli­da­ri­té entre­pre­neu­riale et sociale. Il est tour­né vers une éco­no­mie qui tienne compte des impasses actuelles, dont l’éloignement du mar­ché du tra­vail pour rai­sons de san­té et le risque de mar­gi­na­li­sa­tion sociale sont par­mi les symp­tômes les plus évidents.

L’as­so­cia­tion

Comi­té d’honneur

Emi­lio Fon­te­la († 2007)
Car­lo Lamprecht
Claude Torracinta
Jacques Jeannerat
Gra­ziel­la Zanoletti
Mar­lyse Pietri

Conseil de direction

Ingrid Port­ner, présidente
Fan­chette Kunz, secrétaire
Katar­zi­na Konik Attar, trésorière
François Kel­ler, direc­teur
Enri­ca Fer­ri, conseillère

L’é­quipe

Nata­scha Loch­ner
Stéphanie Gerth
Eve­line Sau­taux
Ariane Schin­del­holz
Ruxan­dra Stoi­ces­cu
Sophie Gen­ti­net­ta

Nos valeurs

L’institut de brain­wor­king contri­bue aux trans­for­ma­tions de l’économie en répon­dant au besoin de pré­ser­va­tion de la san­té dans le tra­vail et en pro­po­sant des ser­vices utiles à la col­lec­ti­vi­té, notam­ment à tra­vers la réa­li­sa­tion de ser­vices édi­to­riaux, la for­ma­tion conti­nue et l’insertion professionnelle.

En termes de res­pon­sa­bi­li­té socié­tale, l’institut favo­rise les four­nis­seurs de proxi­mi­té et cherche à dimi­nuer l’impact sur l’environnement, il intègre dans ses équipes des per­sonnes qui ont besoin de ren­for­cer leurs propres atouts per­son­nels ou d’en acqué­rir de nou­veaux au plan pro­fes­sion­nel pour accroître leur indé­pen­dance économique.

Le pro­fil pro­fes­sion­nel res­tant le prin­ci­pal enjeu pour atteindre cet objec­tif, est ce qui est tra­vaillé au pre­mier chef.

A cet effet, l’institut mise sur la coopé­ra­tion et la res­pon­sa­bi­li­té indi­vi­duelle, ain­si que sur le tra­vail intel­lec­tuel (brain­wor­king, rédac­tion, ges­tion de pro­jets, pro­duc­tions multimédias).

Il offre un contexte pro­pice à de nou­velles formes d’organisation dans le tra­vail et de ser­vices répon­dant à des besoins non cou­verts par les pro­duits de consom­ma­tion courante.

Notre mis­sion

Inser­tion pro­fes­sion­nelle : La mis­sion de l’institut se décline en par­ti­cu­lier auprès de per­sonnes éloignées de l’emploi pour rai­sons de santé, ou auprès de jeunes adultes qui, pour les mêmes rai­sons, n’ont pas encore conclu de for­ma­tion ou acquis de l’expérience du tra­vail pro­duc­tif. Les activités proposées ain­si que le contexte coopératif de l’Institut sont un excellent moyen pour débuter ou relan­cer une acti­vité en direc­tion de l’emploi et pour répondre à ces besoins de per­fec­tion­ne­ment et d’acquisition d’expérience.

Activités éditoriales : Auteur de nom­breux pro­jets éditoriaux et cultu­rels, l’Institut est spécialisé dans les domaines de la rédaction et de l’édition. Excellent sup­port d’insertion pro­fes­sion­nelle, l’Institut pour­suit le développement de sa bibliothèque d’entretiens et engage des col­la­bo­ra­tions avec des édi­teurs locaux pour de nou­velles paru­tions. Avec Brain­wor­king pro­duc­tions, l’institut pro­pose désormais une palette de ser­vices éditoriaux 2.0 destinés aux pro­fes­sion­nels allant de la pro­duc­tion vidéo à la rédaction web. Il col­la­bore avec des entre­prises de la région pour réa­li­ser des pro­duc­tions qui répondent aux exi­gences de ses clients.

For­ma­tion conti­nue : Les séances indi­vi­duelles de job-coa­ching et les pro­ces­sus de for­ma­tion pro­po­sés qui répondent aux cri­tères Edu­qua, font de l’institut un centre de res­sources en faveur de l’emploi et d’émulation pour la soli­da­ri­té entre­pre­neu­riale et sociale. Il est tour­né vers une éco­no­mie qui tienne compte des impasses actuelles, dont l’éloignement du mar­ché du tra­vail pour rai­sons de san­té et le risque de mar­gi­na­li­sa­tion sociale sont par­mi les symp­tômes les plus évidents.

L’as­so­cia­tion

Comi­té d’honneur :

Emi­lio Fon­te­la († 2007)
Car­lo Lamprecht
Claude Torracinta
Jacques Jeannerat
Gra­ziel­la Zanoletti
Mar­lyse Pietri

Conseil de direction :

Ingrid Port­ner, présidente
Fan­chette Kunz, secrétaire
Katar­zi­na Konik Attar, trésorière
François Kel­ler, direc­teur
Enri­ca Fer­ri, conseillère

L’é­quipe :

Nata­scha Loch­ner
Stéphanie Gerth
Eve­line Sau­taux
Ariane Schin­del­holz
Ruxan­dra Stoi­ces­cu
Sophie Gen­ti­net­ta

Ils nous font confiance

Ils nous font confiance

Vous sou­hai­tez collaborer ?

Vous sou­hai­tez collaborer ?